Brèves de jardin

Multiples


     zoom

Brèves de jardin

Max Eyrolle
Photographies de  Bernard Lazéras

mars 2013
ISBN : 978-2-911167-77-5
Broché - illustrations couleurs
112 pages - 14 x 20 cm
3 €


  • Présentation
  • Presse
  • Télécharger
  • Liens

Toute la tendresse de Max Eyrolle pour ce jardin se lit à chaque page… Jardin ouvrier, jardin de poète, jardin de jardinier, tout cela à la fois nous est donné avec humour et sincérité. Dominant la voie ferrée, ce  jardin « cheminot » raconte la vie au fil des saisons, récit ponctué par les photos de Bernard Lazéras.

L’écriture, simple et musicale, jouant sur l’emploi du « Vous », établit une complicité immédiate avec le lecteur. Talent d’écrivain, mais compétences réelles en jardinage !

Tandis qu’il sème, Max savoure déjà…

« Écrire un livre sur les jardins, c'est avoir dans les mains toute sa mémoire mêlée à la mémoire de ceux qui vous ont appris à les faire. C'est un jeu de marelle où la terre est le centre. La terre que l'on travaille, les graines que l'on sème, les plants que l'on repique. C'est une architecture de rêve que l'on chérit, que l'on protège et que l'on mange.  Oui, voilà, les jardiniers sont des mangeurs de rêves ! ».  Max Eyrolle

 

Un livre à déguster.

04 avril 2013
L'Echo

Au jardin avec Max Eyrolle C'est un charmant petit ouvrage, et pour tout dire déroutant, que défendra l'auteur et peintre Max Eyrolle tout au long du week-end sur le stand des éditions Culture & Patrimoine en Limousin. Dans Brèves de jardin, Max vous prend par la main et vous emmène en balade dans SON jardin. Ouvrier, paysan bio secret...c'est un peu tout ça, ce jardin. Avec tendresse et dans un style joliment fleuri, le peintre partage un peu de sa passion pour le potager. Impressionniste des mots, il sème, par petites touches, des saynètes qui toucheront droit au coeur les amateurs de nature et ne laisseront pas indifférents les urbains les plus indécrottables (car, même par ici, il y en a !). Au fil des pages on entend ici le chant du rouge-gorge qui veille son jardinier, on sent le cadenas résister alors qu'on y glisse la clé, on est pénétré de la même malice que l'auteur à imaginer ce que cache le chemin sinueux sur lequel ouvre le portillon délabré. Avec Monsieur Max, on s'assoie au coin d'une table dont le bois est blanchi par les eaux dures de la pluie limousine, on s'y voit bien siroter une Suze en regardant voleter les pollens dans un rayon d'été, tandis qu'au loin siffle un train dont les voyageurs ignorent que c'est au pied du paradis qu'ils cheminent. À la fois contemplatif et terrestre cet opuscule au style élégant essaime conseils et astuces de connaisseur. Car le jardinier connaît sa terre, voilà cinq ans qu'il la regarde vivre, tantôt la pétri ou la caresse, et s'émerveille toujours autant des fruits qu'elle lui concède en retour. C'est tendre et délicat, ça sent bon l'herbe coupée et la terre après l'orage, c'est une escapade qui rend leur magie aux choses simples et dont on aurait tort de se priver. Julie Carnis

03 mai 2013
Le Populaire du Centre

Tout l'art de cultiver son jardin. Homme de théâtre, Max Eyrolle cultive aussi un jardin, pas si secret. Son potager lui a inspiré Brèves de jardin, un livre paru chez Culture & Patrimoine. Les comédiennes Julie Lalande et Andrée Eyrolle en liront des extraits, samedi 4 mai, au Jardin de Vanteaux. Il est dans le coeur de tout Limousin qui se respecte un coin de potager. Celui de Max Eyrolle est un "jardon cheminot", qui domine la voie ferrée. L'homme de théâtre limougeaud, patron de la scène Expression 7, aime s'y ressourcer, y bichonner et expérimenter de nouvelles plantations. Ce jardin de poète l'a inspiré. Brèves de jardin fourmille d'impressions et d'émotions épicuriennes, où s'immisce parfois une pensée mélancolique... MM

27 avril 2013
L'Echo

Max Eyrolle (Expression 7) avec Julie Lalande et Andrée Eyrolle, proposent, samedi 4 mai, au jardin de Vanteaux, 90 avenue Victorien Sardou à Limoges Brèves de jardin. Cette manifestation marque la sortie du livre de Max Eyrolle Brèves de jardin, illustré par le photographe Bernard Lazéras, et édité par Culture & Patrimoine en Limousin. Lectures, signatures, rencontre avec l'auteur et exposition seront au menu de cette journée. À 10h30 et 16h, venez partager et écouter au sein des magnifiques serres, l'univers de Max Eyrolle. Un passion pour le potager qu'il entretient depuis son plus jeune âge. Toute la tendresse de Max Eyrolle pour ce jardin se lit à chaque page... Jardin ouvrier, jardin de poète, jardin de jardinier, tout cela à la fois nous est donné avec humour et sincérité. Un livre à déguster.

15 juin 2013
Pays du Limousin

Max Eyrolle, écrivain, peintre, directeur du théâtre Expression 7 à Limoges, signe là un petit ouvrage qui se veut le compagnon de chaque heure et de chaque saison de la vie du jardinier, qu'il soit simple amateur ou professionnel. La poésie des fruits, des plantes, des légumes, des fleurs éclate au côté de conseils et de trucs prodigués pour préparer le sol, semer, améliorer le jardin potager. Les illustrations de Bernard lazéras complètent le tableau. Chacun y trouvera, selon ses goûts, son bonheur.

01 juillet 2013
Le Sillon

Le nom de Max Eyrolle se trouve en osmose avec Expression 7 qu'il créa en 1977. la place que son théâtre occupe dans la vie culturelle régionale est due à une conception personnelle de l'art théâtral, dépouillé, soigné, évanescent. Mais la culture ne s'arrête pas à la scène. Le besoin d'évasion de ce Corrézien de Limoges passe également par le chevalet. Ses tableaux régulièrement accrochés au cimaises limousines sont proches de l'écriture simple, tendre, parfois éthérée, du poète qu'il est, homme au doux sourire soulignat fréquemment un léger trait d'humour. Car les évasions de Max s'expriment aussi par la plume. C'est ainsi que nous le découvrons en ses Brèves de jardin. Il nous invite en son "jardin cheminot" surplombant la voie ferrée qui mène à Eymoutiers, parmi ces lopins de terre familiaux, soigneusement entretenus par des "jardiniers mangeurs de rêve". En une vingtaine de courts tableaux, Max Eyrolle peint, ou dépeint, au fil des saisons, le fruit, ou plus exactement, les "légumes" mûris à l'ombre de son violon d'Ingres. Il s'amuse, observe, savoure, voire philosophe, à la vue d'une tomate, de poireaux ou autres échalotes, non sans penser à ceux qui lui ont transmis leur savoir "agricole", lors d'un "voyage au centre du jardin". Et max Eyrolle de s'extasier au terme de sa préface : "Vous levez les yeux : le ciel est bleu, vous avez un jardin". En complément à ce texte à savourer sans modération, une réalisation graphique réussie, et de très belles illustrations de Bernard Lazéras, "faiseur d'images qui a partagé l'univers de l'auteur en photographiant son jardin en toutes saisons".
Et pour couronner le tout à l'intention des béotiens en matière de jardinage, un fort opportun glossaire. Mais, précise sagement l'auteur, "La terre est plus basse que l'année dernière".

16 octobre 2013
Le Populaire du Centre




 

Découvrir l'histoire de l'émail

Émailleurs contemporains

 

 

 

 

Ventes exceptionnelles

Crozant, forteresse d'exception

Les Editions Culture & Patrimoine poursuivent la vente de leurs derniers ouvrages ainsi que ceux bénéficiant de remises exceptionnelles  à moins 80%.Ils sont diponibles à la boutique, 6 rue François Chénieux à Limoges.