Châlucet castrum limousin

Approches


     zoom

Châlucet castrum limousin

Chevaliers, coseigneurs et mercenaires, XIIe-XVIe siècles

Sous la direction de  Patrice Conte

juin 2012
ISBN : 978-2-911167-76-8
Broché - Illustrations couleurs
108 pages - 21 x 21 cm
4,00 €


  • Présentation
  • Presse
  • Télécharger

Enchâssées dans leur écrin végétal, les ruines de Châlucet ont, de longue date, attiré promeneurs et érudits. De ces ruines déchiquetées, étirées entre Briance et Ligoure, monte l'écho d'une histoire mouvementée : celle de ses origines encore obscures, des coseigneurs du XIIIe siècle et des routiers de la guerre de Cent Ans.

Depuis deux décennies, d'intenses recherches archéologiques et historiques ont révélé l'importance du bas castrum, véritable village, et offrent une relecture du Haut-Châlucet, château neuf du siècle de saint-Louis. Ces nouvelles données, concernant autant la vie quotidienne, l'architecture, que les événements historiques survenus sur le site, sont désormais offertes au lecteur.

22 juin 2012
L'Écho

Châlucet : ses ruines et ses seigneurs de guerre Après plus d'une décennie de fouilles archéologiques, une équipe de chercheurs redonne vie au mythique castrum de Châlucet, à travers un ouvrage qui lui est dédié.
C'est l'aboutissement d'un travail de plus de dix ans. Sous la direction de Patrice Conte, une équipe d'historiens et d'archéologues publie aujourd'hui aux éditions Culture et Patrimoine en Limousin "Châlucet, castrum limousin", un ouvrage collectif consacré à l'étude des vestiges médiévaux de Châlucet.  L'intérêt des scientifiques pour ces ruines situées aux environs du Vigen, à cheval entre la Briance et la Ligoure, ne date pas d'hier. Loin de là. Dès 1840, l'académicien Prosper Mérimée, dont on oublie trop souvent qu'il était aussi archéologue, a écrit à propos de Châlucet : "Je n'ai jamais vu de château du Moyen-Age dans une situation plus avantageuse, aucun où l'art de l'ingénieur eût déployé plus de ressources". Depuis, le castrum a fait de nombreuses recherches dont les plus importantes sont incontestablement celles de Louis Guibert, parues durant la seconde moitié du XIXe siècle. Châlucet, castrum limousin a le mérite de rompre avec une réalité quelque peu simplifiée dans l'imagerie populaire. "Lorsque l'on parle de château, on a tout de suite la vision d'un donjon et d'un seigneur. Mais c'est bien plus complexe que ça" confie Patrice Conte. Il n'était ainsi pas rare que le domaine soit réparti entre plusieurs nobles. "Il est même arrivé qu'un seul donjon soit partagé entre deux seigneurs", précise l'archéologue. Les auteurs ont fait un véritable effort pour rendre accessible au plus grand nombre, tant au niveau de la rédaction que de la mise en forme. Le but étant de rendre compte simplement mais pas de manière simpliste. Pari réussi. On n'éprouve aucune difficulté à entrer dans ce livre qui nous dévoile quelques-unes des pages les plus fascinantes de l'histoire médiévale limousine : Perrault le Béarnais et les routiers de la Guerre de Cent ans, la co-seigneurie des Jauhnac et des Bernard, ou encore les faussaires du XVe siècle. Le tout jalonné de photographies et d'illustrations qui rendent cet ouvrage bien plus vivant que les habituelles et austères études historiques. Jonathan Grimmer

15 août 2012
Pays du Limousin

Entre Briance et Ligoure, les ruines de la forteresse de Châlucet, propriété du conseil général de la Haute-Vienne, aimantent toujours d'innombrables promeneurs et érudits. De ces amas de pierres monte l'écho d'une histoire mouvementée que nous fait revivre Patrice Conte, de la Direction régionale des affaires culturelles. L'auteur braque les projecteurs sur des faits et des personnages comme Géraud de Maulmont. Chevaliers, coseigneurs du XIIe siècle et mercenaires y jaillissent de son écrin végétal ou de la tour Jeannette.

21 juillet 2012
Le Populaire du Centre

Patrice Conte donne les clés de Châlucet. Avec Châlucet castrum limousin, Patrice Conte et Culture & Patrimoine ouvrent grand les portes de la forteresse médiévale. Enchâssées dans leur écrin végétal, un site magique au confluent de la Briance et de la Ligoure, les ruines de Châlucet ont, de longue date, attiré promeneurs et érudits. Et pourtant, si on les compare à leurs célèbres cousins cathares, elles restent encore aujourd'hui par trop méconnues au grand public ; ceci bien quétant tout aussi spectaculaires et ne manquant pas non plus de caractère du point de vue historique. Nouvelles données. Des origines encore obscures ; des coseigneurs du XIIIe siècle ; les "routiers" de la guerre de Cent Ans... Pour en savoir plus, depuis deux décennies, suite à l'acquisition du site par le Conseil général de Haute-Vienne - point de départ d'un projet de valorisation rigoureux et de longue haleine - Châlucet est le théâtre d'intenses recherches. Elles ont révélé l'importance du bas castrum, véritable village, avec à la clé une relecture du haut Châlucet, château neuf du siècle de saint Louis. Pour offrir ces nouvelles données scientifiquement validées - concernant autant la vie quotidienne, l'architecture, que les évènements historiques - au grand public et à tous les amoureux de culture et de patrimoine, en guise de "si Châlucet m'était conté..." ne manquait plus qu'un ouvrage de référence. C'est désormais chose faite, avec la sortie en cet été 2012 de Châlucet castrum limousin, ouvrage richement illustré, oublié aux éditions Culture & Patrimoine en Limousin sous la direction de Patrice Conte. Travail d'équipe. Ingénieur au service régional de l'archéologie (DRAC Limousin), membre du Centre d'études supérieures de civilisation médiévale (CNRS, Poitiers), il signe le fruit d'un beau travail d'équipe, à la tête de plusieurs experts de différentes institutions ayant œuvré récemment sur le site. "Il nous revenait de jouer notre rôle en restituant notre savoir sous une forme accessible au plus grand nombre, alors que, grâce à une volonté locale forte, Châlucet revient enfin dans la lumière."

01 septembre 2012
Le Sillon

Tout automobiliste empruntant l'A20 ou, mieux encore, tout voyageur se dirigeant sur Brive par le train, a pu observer sur sa droite à une quinzaine de km au sud de Limoges, les ruines du "château de Châlucet" (ou Chalusset). L'histoire mouvementée de cette forteresse remonte à d'obscures origines datant du XIIe siècle et la guerre de Cent ans.
Ces vestiges situés entre Briance et Ligoure, parmi les plus anciens du Limousin ont attiré depuis longtemps l'intérêt d'historiens ou de chercheurs curieux de "ce long vaisseau de pierres avec son donjon rappelant la proue d'un navire". Dès 1840, Prosper Mérimée, académicien archéologue et inspecteur des Monuments Historiques, avouait son étonnement à la vue de ce château. PLus tard, en 1863, Louis Guibert, secrétaire général de la Société Historique et Archéologique du Limousin, faisait état de ses étonnantes recherches. Dès 1859, le Conseil Général s'inquiétait des dégradations ; mais c'est en 1997 que le département de la Haute-Vienne en fît l'acquisition. Les premières fouilles furent entreprises en 1999, tant sur le plan archéologique, historique que scientifique, suivies d'un engagement de consolidation. L'ouvrage, proposé par Patrice Conte, enrichi de 101 illustrations, permet par une lecture facile, accessible à tous, de découvrir l'histoire médiévale de ce site mythique occupé naguère par du Guesclin. G.J.


 

Découvrir l'histoire de l'émail

Émailleurs contemporains

 

 

 

 

Ventes exceptionnelles

Crozant, forteresse d'exception

Les Editions Culture & Patrimoine poursuivent la vente de leurs derniers ouvrages ainsi que ceux bénéficiant de remises exceptionnelles  à moins 80%.Ils sont diponibles à la boutique, 6 rue François Chénieux à Limoges.